DESLANDES Paul, Auguste

Par Pierre-Henri Zaidman

Né le 21 novembre 1843 à Paris ; maçon ; domicilié 58 rue de l’Ouest (XIVe arr.) ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Deslandes s’engagea dans la 2e compagnie de guerre du 217e bataillon de la Garde nationale de la Seine pendant le Siège de Paris et fut élu sergent. Il continua de servir après le 18 mars 1871 et fut élu lieutenant. Il participa à la marche sur Châtillon le 3 avril et fut l’un des derniers combattants, arrêté le 4 au matin les armes à la main.
Le rapport d’instruction le mentionne comme un « partisan exalté de la Commune ». Détenu au fort de Quélern, il fut condamné le 29 décembre 1871 par le 7e conseil de guerre à la déportation simple avec circonstances atténuantes. Il arriva en Nouvelle-Calédonie le 29 septembre 1872 par la Danaé. Sa peine fut remise le 20 avril 1879 et il rentra par la Loire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article57429, notice DESLANDES Paul, Auguste par Pierre-Henri Zaidman, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 24 avril 2020.

Par Pierre-Henri Zaidman

SOURCES : Arch. Min. Guerre, GR 8 J 243 (138) et GR 8 J 556. — ANOM COL H 78. — Arch. Paris, D2R4 42. — Arch. Nat., BB 27. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément