DESMORTIERS Robert

Né le 5 juin 1843 à Saint-Crépin d’Auberoche (Dordogne) ; journalier ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie, où il mourut.

Il avoua « avoir été condamné deux fois pour vol, coups et blessures » ; il fut, pendant le Siège, soldat au 135e régiment d’infanterie, et, libéré en mars 1871, se fit incorporer au 224e bataillon fédéré, où il devint lieutenant ; « il aurait résisté avec énergie jusqu’à la dernière extrémité ».
Il fut condamné par contumace, le 17 octobre 1873, à la déportation dans une enceinte fortifiée, puis arrêté le 5 novembre suivant, et condamné le 28, par le 3e conseil de guerre, à la déportation simple. Il mourut à l’hôpital de l’Île des Pins le 7 janvier 1877.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article57456, notice DESMORTIERS Robert, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 15 avril 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/841 et BB 27. — Arch. Min. Guerre, 3e conseil. — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément