DEVAY-LAIRIEU Jean-Pierre

Né le 21 février 1835 au Bois-d’Oingt (Rhône) ; charretier ; communard.

Fils de Pierre Claude Devay-Lairieu, agriculteur,demeurant au Bois-d’Oingt et de Marie Girardné à leur domicilie au Bois d’Oingt lieu des Coassets, Jean-Pierre Devay-Lairin demeurait à Paris, rue Gérard (XIIIe arr.) ; célibataire (il vivait en concubinage) ; il avait fait un congé dans l’infanterie de marine et fut nommé sous-lieutenant au 177e bataillon au début du Siège ; il devint lieutenant à l’époque de l’armistice et conserva son grade après le 18 mars 1871 ; il fut fait prisonnier, le 4 avril, au plateau de Châtillon.
Le 8e conseil de guerre le condamna, le 15 février 1872, à cinq ans de prison, avec dix ans de privation de ses droits civiques, civils et familiaux ; le reste de sa peine lui fut remis le 19 octobre 1876.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article57559, notice DEVAY-LAIRIEU Jean-Pierre, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 17 avril 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/796 — État civil de Le Bois d’Oingt (notes de Gaëlle Charcosset).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément