DE VRIENDT Charles

Citoyen belge, né le 24 décembre 1827 à Gand ; peintre en armoiries ; communard.

Un rapport de la police bruxelloise en date du 25 décembre 1873 signale que De Vriendt avait déclaré avoir servi comme garde du 7 avril 1871 jusqu’à la chute de la Commune, et qu’il avait réussi à s’échapper de Paris grâce à la complicité d’un chauffeur de locomotive aux côtés duquel il avait simulé jusqu’à Bruxelles la fonction d’engraisseur de roues. Sa femme, blessée durant la Commune, mourut à Bruxelles des suites de ses blessures le 12 avril 1873. De Vriendt retourna en France en 1874 ; mais il n’y resta pas puisque l’on trouve trace de son remariage à Gand le 1er août 1878. Il était toujours dans cette ville le 26 septembre 1885, date à laquelle il se maria pour la troisième fois.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article57609, notice DE VRIENDT Charles, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 22 mars 2019.

SOURCE : F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Belges ralliés à la Commune de Paris, Bruxelles, Ferraton, 1985. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément