LEDERER Arnold [Erich, Arnold]

Par Louis Botella

Né le 25 avril 1913 à Diersburg (Allemagne), mort 4 juin 2010 à La Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine) ; aide-serrurier puis expéditionnaire, chef de groupe, chef de bureau adjoint ; membre de la commission de contrôle de l’Union Ouest (1952-1964 ?) et de la commission de contrôle fédérale de la Fédération FO des cheminots (1954-1964).

Arnold Lederer fut admis au chemin de fer le 1er mars 1937 comme aide-serrurier aux ateliers du Matériel de La Folie (Seine, Hauts-de-Seine). Il fut contraint, pour des raisons raciales, de suspendre ses activités à la SNCF entre 1940 et la Libération. Réadmis en 1944 au sein du même établissement, il fut reçu au concours d’expéditionnaire en 1945. Il fut successivement employé en octobre 1946, employé principal en janvier 1948, chef de groupe en octobre 1952 aux ateliers du Matériel de Rennes. Il revint en 1954 à Paris et termina sa carrière le 1er juillet 1973 au grade de chef de bureau adjoint au Service régional Matériel et Traction de Paris-Montparnasse.
Il fut au début de 1948 l’un des fondateurs du syndicat FO des cheminots de La Folie. Il fut de 1951 à 1953 délégué du personnel dans sa catégorie. Lors du congrès de l’Union Ouest, qui eut lieu en avril 1952 à Nantes, il devint membre de la commission de contrôle de cette union. Son mandat fut renouvelé lors de chaque congrès jusqu’en 1961. Après avoir été membre suppléant de la commission de contrôle fédérale en mai 1954, il devint titulaire de cette instance en juin 1961.
En avril 2003, il était toujours membre de la section des retraités du syndicat de Paris-Saint-Lazare.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article5761, notice LEDERER Arnold [Erich, Arnold] par Louis Botella, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 18 novembre 2020.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Fédération FO des cheminots (fonds André Mourlanne, transmis par Michel Gil). — Le Rail syndicaliste, 1951-1961. — Informations transmises en 2002 par Arnold Lederer. — Notes de Marie-Louise Goergen. — Louis Botella, FO chez les cheminots..., op. cit. — Site Internet : deces.matchid.io.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément