DHUBERT Jean-Baptiste, Gustave

Par Pierre-Henri Zaidman

Né le 9 novembre 1841 à Beaumont-Hamel (Somme) ; employé au chemin de fer de Sceaux ; domicilié 106, rue de Constantine (Paris, XIVe arr.) ; communard.

Dhubert avait été appelé au 12e régiment de dragons le 10 juillet 1862 au titre de la classe 1861, il fut nommé brigadier fourrier en 1865 et affecté au régiment de dragons de l’impératrice ;l fut libéré le 31 décembre 1868 avec un certificat de bonne conduite. Il fut employé au chemin de fer de Sceaux et se maria en 1869 à Paris (XVe arr.) à une couturière.
Pendant le Siège de Paris, il s’engagea dans le 202e bataillon de la Garde nationale de la Seine et fut élu adjudant sous-officier dans la 8e compagnie. Il continua de servir après le 18 mars 1871 et fut élu capitaine dans la 4e compagnie.
Il fut condamné par contumace, le 25 mars 1873, par le 6e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée, et amnistié en 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article57632, notice DHUBERT Jean-Baptiste, Gustave par Pierre-Henri Zaidman, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 15 octobre 2020.

Par Pierre-Henri Zaidman

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/856 A. — Arch. Min. Guerre, 6e conseil GR 8 J 238 (918). — Arch. Paris, D2R4 39. — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément