DIDIER Louis, Jules

Né le 24 juin 1827 à Paris ; y demeurant ; cordonnier ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il fut nommé maréchal des logis dans l’artillerie de la Commune de Paris et redevint brigadier aux élections ; il fit du service actif au fort d’Issy, puis à Montrouge ; il combattit jusqu’au dernier moment à Belleville. Il était délégué de son 78e bataillon.
Le 5e conseil de guerre le condamna, le 21 février 1872, à la déportation simple ; il arriva à Nouméa le 28 septembre 1873. Sa peine lui fut remise le 14 février 1878, puis l’obligation de résider fut levée le 26 avril 1879, et il rentra par la Loire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article57651, notice DIDIER Louis, Jules, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 19 avril 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/753 et H colonies 78. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément