DIGNON Adolphe, François, Louis

Né le 31 octobre 1820 à Orléans (Loiret) ; demeurant aux Lilas (Seine) ; mécanicien ; communard.

Il était marié, père de cinq enfants. Il avait été condamné, le 10 octobre 1839, à 25 f d’amende pour rébellion ; le 23 avril 1840, à trois ans de prison pour vol qualifié ; le 31 juillet 1846, à trois ans pour rébellion ; le 14 mai 1853, à six mois pour rupture de ban ; le 1er octobre 1855, à deux mois de prison et cinq ans de surveillance pour outrages, le 24 juin 1857, à quinze jours pour rupture de ban.
Pendant le 1er Siège, il fut sergent-major dans une compagnie sédentaire du 233e bataillon de la Garde nationale et continua son service sous la Commune de Paris. Le 24, lors des élections, il fut maintenu dans son grade et devint secrétaire du commandant ; il remplit aussi les fonctions d’officier-payeur en remplacement du titulaire démissionnaire. Il fut arrêté, le 27 mai 1871, par les Prussiens, porte de Romainville.
Le 9e conseil de guerre le condamna, le 22 février 1872, à un an de prison et à dix ans de privation de ses droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article57673, notice DIGNON Adolphe, François, Louis, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 20 avril 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/742.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément