DOBY Paul, Émile, dit L’Anglais

Né à Commercy (Meuse) le 29 juin 1831 (1841 d’après un extrait du casier judiciaire du 7 avril 1879). À Paris, il habita, 36, rue Saint-Georges, IXe arr. et rue des Batignolles, XVIIe arr. Fabricant de chaux et marchand de plâtre après avoir été marchand de nouveautés à Metz ; communard.

Il était marié, père de trois enfants, séparé de biens d’avec sa femme. Colonel commandant la place d’Asnières, sous la Commune de Paris. Par contumace, le 13e conseil de guerre le condamna, le 28 août 1872, à la déportation dans une enceinte fortifiée. Il n’avait subi auparavant aucune condamnation, mais avait été déclaré en faillite, à Metz, le 14 juin 1865.

Était-il affilié à l’Internationale ? À cette question, les auteurs du rapport ont répondu par un point d’interrogation.

Il vécut réfugié à Londres où il fut membre de la section fédéraliste française de 1871 (cf. Dict., t. IV, p. 78), puis du Cercle d’Études sociales (section de l’Internationale d’après Testut, Arch. PPo., Ba/435, cf. t. IV, p. 79). Il vécut également à Lugano (Suisse) où il résidait en mars 1879. Il fut gracié le 8 mai 1879. Dans une lettre écrite à Challemet-Lacour, le 11 mars 1879, il explique ainsi son attitude en 1871 : « Vous avez en moi un homme qui n’a pas pris les armes pour la Commune, non, j’avais pris le fusil pour défendre la République menacée et la France qui pouvait encore être sauvée. »

Au bas de plusieurs lettres, la signature de Doby s’accompagne de trois points disposés en triangle. Sans doute était-il franc-maçon. — Voir E. Thirifocq.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article57708, notice DOBY Paul, Émile, dit L'Anglais, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 21 avril 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/856 A, n° 2383. — Arch. Min. Guerre, 13e conseil, n° 476. — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément