DOCTRINAL Sophie, femme Lemarchand, dite Poirier

Née le 18 mars 1830 à Bouquigny, hameau de la commune de Troissy (Marne), morte à la prison centrale d’Auberive, le 21 mai 1879 ; communarde, morte en détention.

Elle était mariée à un terrassier qui mourut en 1870, et désignée sous le nom de son compagnon, un couvreur, Poirier. Couturière, présidente de l’actif comité de vigilance des citoyennes du XVIIIe arr.
Venue à Paris en 1868, elle ouvrit, durant le Siège, un atelier national de couture qui occupait 70 à 80 ouvrières qui ne touchaient pas de salaire, mais participaient aux bénéfices. Faute de travail, l’atelier ferma le 10 mars 1871, et devint ambulance. Le comité de vigilance du XVIIIe avait été fondé par Clemenceau, après septembre 1870, et elle y travailla avec Louise Michel. Sophie Doctrinal fonda également le club de la Boule Noire qu’elle installa rue des Acacias dans le XVIIe arr. Elle jouit d’une grande influence et dit avoir œuvré surtout dans l’intérêt des femmes en général. Au club, cependant, on vota l’arrestation de l’archevêque, le renversement de la colonne Vendôme ; on aurait également dénoncé les agents de police gagnés à Versailles, et les ambulancières recrutées devinrent parfois « barricadières » en mai. La présidente portait ceinture rouge et cocarde.
Le 26e conseil de guerre, sans tenir compte d’excellents certificats, condamna Sophie Doctrinal, le 10 avril 1872, à la déportation dans une enceinte fortifiée. Le pourvoi en grâce fut rejeté et la condamnée transportée à la centrale d’Auberive où elle mourut sept ans plus tard.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article57710, notice DOCTRINAL Sophie, femme Lemarchand, dite Poirier, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 21 avril 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/781, n° 11688. — Arch. Min. Guerre, 26e conseil, n° 101. — É. Thomas, Les « Pétroleuses », op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément