DOGUÉ Augustin, Joseph

Né le 28 février 1846 aux Loges-Marchis (Manche) ; demeurant à Paris ; cordonnier ; communard.

Il était marié, père de deux enfants. Il avait été condamné, le 13 mars 1863, par la cour d’assises de la Manche, à trois ans de prison pour attentat à la pudeur avec violences ; les renseignements sur son compte étaient peu favorables.
Il fut, pendant le 1er Siège, simple garde au 162e bataillon ; après l’armistice, il travailla chez le sieur Plomb, jardinier, qui l’employa du 14 février au 30 mars 1871 ; il rentra alors au 162e bataillon et fut conduit, le 1er avril, au fort de Vanves ; il y passa le 2 et le 3, puis fut dirigé, le 4, sur Châtillon où il fut fait prisonnier quelques instants après.
Le 19e conseil de guerre le condamna, le 8 mars 1872, à un an de prison et à dix ans de privation de ses droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article57720, notice DOGUÉ Augustin, Joseph, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 21 avril 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/753.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément