DONDELINGER Paul

Né le 14 janvier 1844 à Paris ; y demeurant 56, rue de l’Abbé-Groult (XVe arr.) ; couvreur ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était célibataire. Il avait été condamné six fois, avant 1870, dont trois fois pour vol. Il fut, sous la Commune de Paris, garde au 127e bataillon fédéré. Arrêté le 27 mai 1871, il fut incarcéré à Rochefort, et se vit condamner, le 13 mai 1872, par le 3e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée. Il arriva à Nouméa le 9 février 1873. Amnistié, il rentra par le Navarin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article57746, notice DONDELINGER Paul, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 22 avril 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/830. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Louis Bretonnière, Roger Pérennès, L’Internement des prévenus de la Commune à Rochefort, Nantes, 1995 (nom orthographié Dondlinger). — Notes de M. Cordillot. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément