DUBOIS Dominique, Joseph

Né le 3 avril 1820 à Valenciennes (Nord) ; demeurant à Paris, 12, rue Fontaine-de-la-Butte (rue Fontaine-du-But, XVIIIe arr. ?) ; tailleur ; communard.

Il était célibataire. Soldat de la classe 1840, il avait servi sept ans et appartenait au 3e régiment de lanciers dont sa mère était cantinière ; il avait été condamné à cinq ans de prison pour insultes et menaces envers un supérieur et envoyé dans une compagnie de discipline en Afrique ; sept ans après, il fut condamné à six mois pour voies de fait envers un agent de la force publique ; il subit encore une autre condamnation, le 27 août 1858, à six jours de prison pour menaces envers des agents de police.
Il ne fit aucun service pendant le 1er Siège. Sous la Commune de Paris, il fut simple garde, puis sous-lieutenant porte-drapeau, à partir du 8 mai 1871, au 158e bataillon ; il vivait en concubinage avec une femme « qui paraît également avoir été poursuivie pour participation à la Commune. »
Le 17e conseil de guerre le condamna, le 8 décembre 1871, à deux ans de prison et à cinq ans de privation de ses droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article57958, notice DUBOIS Dominique, Joseph, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 27 avril 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/790.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément