DUBOS Joseph, Louis

Né le 20 avril 1827 à Dieppe (Seine-Inférieure) ; demeurant à Paris, 1, rue Dejean (XVIIIe arr.) ; ébéniste ; communard.

Il était marié, sans enfant ; il vivait en concubinage. Pendant le Siège et la Commune de Paris, il appartint à la 7e compagnie sédentaire du 79e bataillon de la Garde nationale ; il monta la garde à la mairie du XVIIIe et aux Buttes-Montmartre, dit-il. Il quitta son poste, le 23 mai 1871, derrière le Château-Rouge, XVIIIe arr., coupa sa barbe, et entra à l’ambulance de l’Elysée-Montmartre pour y soigner les blessés. Il fut arrêté le 1er juin.
Il avait été condamné, le 8 juillet 1858, à trois mois de prison pour coups volontaires, et, le 21 novembre 1851, à 16 f d’amende pour outrage à un agent ; il avait aussi été déclaré en faillite en 1849. Le 16e conseil de guerre le condamna, le 20 avril 1872, à deux ans de prison et à dix ans de privation de ses droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article57985, notice DUBOS Joseph, Louis, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 28 avril 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/763.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément