DUBOSQ Léon, Louis

Né le 9 octobre 1845 à Déville-lès-Rouen (Seine-Inférieure) ; demeurant à Boulogne (Seine), cité Bequet ; communard.

Il était veuf, père d’un enfant ; son père était porteur des pouvoirs de M. de Germonière, député de la Manche, dont il gérait la maison en son absence ; lui-même vint habiter Paris en 1867 ; fin 1869, il se fixa à Boulogne et y exerça sans succès la profession de retordeur (dévidage du coton).
Pendant l’insurrection, il logea à Paris dans un hôtel meublé de la rue Saint-Jacques, n° 76, « où il reste devoir cent francs ». Au début d’avril 1871, il se fit incorporer dans une compagnie de marche du 21e bataillon de la Garde nationale ; il fut fait prisonnier par les Prussiens le 27 mai.
Il avait été condamné, le 21 février 1870, par le tribunal correctionnel de Paris, à quinze jours de prison pour cris séditieux ; le 12e conseil de guerre le condamna, le 25 mars 1872, à cinq ans de prison et à dix ans de privation de ses droits civiques, peine commuée, le 12 septembre 1872, en deux ans de prison et dix ans de privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article57987, notice DUBOSQ Léon, Louis, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 23 août 2021.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/753.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément