DUBOURDIEU Étienne

Serrurier ; communard.

Il était marié, père d’un enfant. Il fut, en 1871, commandant par intérim du 101e bataillon fédéré, recruté dans le XIIIe arr. Le 6e conseil de guerre le condamna par contumace, le 24 décembre 1872, à la déportation dans une enceinte fortifiée ; il fut amnistié en 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article57992, notice DUBOURDIEU Étienne, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 28 avril 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/856 B. — Arch. Min. Guerre, 6e conseil (n° 789). — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément