DUBOURG Charles, Achille

Né le 23 décembre 1836 à Paris ; y demeurant, rue du Perche (IIIe arr.) ; employé de commerce ; communard.

Il était marié, sans enfant. Il avait servi au 11e régiment de dragons, entre décembre 1856 et décembre 1863, et était devenu brigadier-fourrier en 1861 ; il avait été cassé en 1862, mais libéré avec un certificat de bonne conduite.
Pendant le Siège, il appartint, comme sergent, au corps des francs-tireurs des Ternes ; après l’armistice, il entra au 245e bataillon de la Garde nationale, en accepta le commandement au début de la Commune de Paris et fut nommé lieutenant-colonel, le 12 mai 1871, puis chef d’état-major de la 1re subdivision de Montmartre (XVIIIe arr.) ; il dit s’être caché après le 21 mai ; il fut arrêté en août 1873.
Le 3e conseil de guerre le condamna, le 22 septembre 1873, à la déportation simple, peine commuée, le 4 mars 1874, en dix ans de bannissement, et remise le 20 avril 1879.
Il était parvenu à quitter la France et à se réfugier en Belgique. Fin avril 1874, il se trouvait à Saint-Josse-ten-Noode.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article57994, notice DUBOURG Charles, Achille, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 28 avril 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/796 et H colonies 253. — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Les Communards en exil. État de la proscription communaliste à Bruxelles et dans les faubourgs, Bruxelles, 1971. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément