DUBRAY Théophile, François

Né le 15 décembre 1836 à Paris ; menuisier ; communard, officier de la Garde nationale.

Il était marié, père de cinq enfants. Capitaine, sous la Commune de Paris, à la 4e compagnie du 119e bataillon fédéré ; le 20e conseil de guerre le condamna par contumace, le 3 décembre 1872, à la déportation dans une enceinte fortifiée. Il fut amnistié en 1879. Il avait réussi à quitter la France pour se réfugier en Belgique. Le 30 octobre 1872, il se trouvait à Schaerbeek.

Il s’agit probablement du « camarade Dubray, ex-capitaine fédéré de la Commune », dont L’Humanité du 15 février 1916 annonçait la mort à Creil (Oise).

Peut-être y a-t-il identité avec Dubray ?

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article58000, notice DUBRAY Théophile, François, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 22 septembre 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/855. — Arch. Min. Guerre, 20e conseil (n° 634). — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Les Communards en exil. État de la proscription communaliste à Bruxelles et dans les faubourgs, Bruxelles, 1971. — Notes de M. Cordillot et de J. Chuzeville.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément