DUFRESNE Charles, Alphonse

Né le 11 février 1849 à Paris-Grenelle ; imprimeur ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était célibataire. Soldat au 109e régiment d’infanterie, il avait subi, du 24 avril 1866 au 5 octobre 1868, huit condamnations pour vagabondage, à vingt-sept mois de prison au total.
Il fut incorporé, en août 1870, dans un régiment de ligne et abandonna son corps au moment du 18 mars 1871. Il s’enrôla au 178e bataillon fédéré « afin de se procurer des moyens d’existence », dans une compagnie sédentaire, dit-il ; on ignore sa part dans la lutte.
Après la Commune, il fut renvoyé, pour paresse et ivrognerie, de deux maisons dans lesquelles il travaillait. Le 18e conseil de guerre le condamna, le 27 octobre 1873, à la déportation simple et à la dégradation militaire ; il arriva à Nouméa le 4 janvier 1875. L’obligation de résider en Nouvelle-Calédonie fut levée pour lui le 15 janvier 1879, et il rentra par la Seudre.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article58160, notice DUFRESNE Charles, Alphonse, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 3 mai 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/802. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément