DUMAS Jean

Militant de l’AIT à Saint-Étienne

Passementier, il faisait partie des dirigeants — il était chargé de la propagande — de la section stéphanoise de l’Internationale.
Dans la nuit du 5 au 6 mai 1870, il fut arrêté — ainsi que Jean Berger, Philippe Delaye, Pierre Dupin, Fontvieille et Jean Philibert — sous la prévention d’affiliation à l’Internationale. Berger, Fontvieille et Philibert furent libérés le 16 mai, Delaye, Dumas et Dupin le 24 mai.
Dumas Jean figure avec Dupin, en 1872, sur la liste de l’Alliance républicaine. Voir J. Philibert.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article58216, notice DUMAS Jean, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 4 mai 2019.

SOURCES : Arch. Dép. Loire, 10 M 66 (rapport du 9 novembre 1871) et 10 M 80.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément