DUMESNIL Auguste, Pierre

Né le 20 avril 1839 à Paris ; y demeurant, 6, rue de Picardie (IIIe arr.) ; mécanicien ; communard.

Il était marié, père de trois enfants. Il fut, pendant le Siège de Paris, garde au 86e bataillon. Il paraît avoir travaillé entre l’armistice et le 18 mars 1871 ; au début d’avril, de retour à son ancien bataillon, il passa une semaine dans les tranchées à Vanves, puis rentra à Paris ; le 7 mai, il était au lycée de Vanves ; le 8, au fort d’Issy, le soir même du jour où le chef de bataillon avait été tué ; le 86e se rendit ensuite à Clamart et rentra à Paris le 11 mai ; le 24 mai, Auguste Dumesnil était sur une barricade, rue de Bretagne, IIIe arr. ; le 25, les troupes de Versailles arrivant, il se réfugia chez lui et ne tarda pas à y être arrêté.
Il travaillait depuis quatorze ans chez le même patron et les renseignements sur son compte étaient bons : bonne conduite, très bonne moralité. Il fut incarcéré à Rochefort et le 16e conseil de guerre le condamna, le 8 février 1872, à trois ans de prison et à cinq ans de privation de ses droits civiques ; remise d’un an lui fut accordée le 12 septembre 1872.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article58233, notice DUMESNIL Auguste, Pierre, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 6 mai 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/753. — Louis Bretonnière, Roger Pérennès, L’Internement des prévenus de la Commune à Rochefort, Nantes, 1995. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément