DUMONT Louis, Aimé

Par Pierre-Henri Zaidman

Né le 24 novembre 1820 à Achères (Seine-et-Oise) ; menuisier ; domicilié à Paris, 3 rue du Château-Landon (Xe arr.) ; communard, mort en détention.

Louis Dumont s’engagea dans la 7e compagnie du 143e bataillon de la Garde nationale pendant le Siège de Paris. Il continua de servir après le 18 mars 1871 et fut élu capitaine le 7 mai car « il était connu des fédérés et inspirait confiance », mais il aurait démissionné peu de temps après en disant que « la Commune allait trop loin ».
Il échappa à la répression et fut d’abord condamné par contumace par le 3e conseil de guerre le 27 décembre 1873, à la peine de mort puis également par contumace à la déportation en enceinte fortifiée 14 août 1874, mais il était mort à la maison municipale de santé 200, rue du faubourg Saint-Denis dans le Xe arrondissement le 27 décembre 1873.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article58271, notice DUMONT Louis, Aimé par Pierre-Henri Zaidman, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 29 avril 2022.

Par Pierre-Henri Zaidman

SOURCES : Arch. Nat., BB 27. — Arch. Min. Guerre, 3e conseil GR 8 J 101 (2578) et GR 8 J 71 (1824). — Arch. PPo., listes de contumaces. — Arch. Paris, D2R4 110 et V4 E 3664 (4850).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément