DUPRÉ Marie, Delphine, née Pervillé Marie

Née le 18 mai 1844 à Montereau (Seine-et-Marne) ; lingère ; communarde, déportée en Nouvelle-Calédonie.

Elle servit comme cantinière au 73e bataillon fédéré où son mari, Louis, Augustin, était caporal ; elle fut condamnée, le 23 avril 1872, par le 4e conseil de guerre, à la déportation simple (on l’accusa d’avoir séquestré deux (?) religieuses aliénées du couvent de Picpus).
Elle arriva à Nouméa le 8 décembre 1873. Elle fut amnistiée en 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article58374, notice DUPRÉ Marie, Delphine, née Pervillé Marie, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 10 mai 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/836, n° 2440, BB 24/757 et BB 27. — Arch. PPo., B a/466. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément