DUPRILOT Jean

Né vers 1827 à Guérigny (Nièvre) ou dans la région ; ouvrier socialiste sous le Second Empire.

Après un apprentissage aux Forges de la Chaussade à Guérigny, il fit son service militaire « à la suite duquel, ayant sans doute fait d’abord son tour de France », il se fit admettre à l’usine de la marine d’Indret (Loire-Inférieure) « où il est resté environ treize ans, en qualité d’ouvrier mouleur et fondeur. Il en est reparti, il y a près de quatre ans » pour revenir à Guérigny. « On ignorait alors qu’il était suspect aux ingénieurs d’Indret ». Jean Duprilot, qualifié de socialiste, « n’est pas grossier ; il a une certaine instruction ; c’est le sectaire rêveur ; il possède assurément une influence sérieuse sur le personnel qui l’entoure ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article58379, notice DUPRILOT Jean, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 10 mai 2019.

SOURCE : Arch. Nat., C 2882, Nièvre. Lettre du directeur des Forges de la Chaussade au préfet de la Nièvre, 15 juillet 1871.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément