DUPUIS Louis, François, Martin

Né le 11 septembre 1822 à Triel, arrondissement de Versailles (Seine-et-Oise) ; porteur aux Halles ; communard.

Il était veuf, père de deux enfants. Il avait servi trois ans et demi aux sapeurs-pompiers de Paris, puis s’était fait remplacer ; il aurait obtenu un certificat de bonne conduite. Pendant le 1er Siège, il fut simple garde au 239e bataillon ; il continua son service sous la Commune de Paris et suivit son bataillon à Bicêtre, au début d’avril 1871, pour une vingtaine de jours ; il alla ensuite à Ivry jusqu’au 25 mai et se rendit aux troupes régulières, le 28, à Belleville. Son fils servait dans une compagnie de marche.
Le 10e conseil de guerre le condamna, le 26 décembre 1871, à la déportation simple et à la dégradation civique ; sa peine fut commuée, le 15 juin 1872, en cinq ans de détention ; d’après le directeur de Thouars, il avait été gardien de la maison centrale de Poissy et révoqué pour inconduite ; ses co-détenus de Thouars ne l’aimaient pas. Il signait en 1875 un recours en grâce de son nom suivi des trois points maçonniques. Voir E. Thirifocq.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article58393, notice DUPUIS Louis, François, Martin, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 10 mai 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/751.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément