DUPUY Louis

Né le 26 mai 1819 à Bordeaux (Gironde) ; demeurant à Paris ; menuisier ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était marié, sans enfant. D’octobre 1870 à fin mars 1871, il fut simple garde au 25e bataillon de marche ; sous la Commune de Paris, par suite du départ des officiers, les hommes furent versés dans le bataillon des Vengeurs de Flourens ; Louis Dupuy fut nommé ou élu sergent ; du 15 au 22 mai, il occupa la préfecture de police ; il fut fait prisonnier, le 28 mai, rue des Amandiers, près du cimetière du Père-Lachaise, XXe arr. ; il avait arraché ses galons.
Le 9e conseil de guerre le condamna, le 29 décembre 1871, à la déportation simple et à la dégradation civique ; il arriva à Nouméa le 9 février 1873. Sa peine lui fut remise le 11 août 1877, et l’obligation de résider, le 15 janvier 1879. Il rentra par la Vire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article58399, notice DUPUY Louis, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 11 mai 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/751 et BB 27. — Arch. PPo. listes d’amnistiés. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément