DUROT Charles, Louis

Né le 23 juillet 1821 à Fives (Nord) ; demeurant à Paris, 60, rue Saint-Sabin (XIe arr.) ; emballeur ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était marié, père de deux enfants. Il avait servi neuf ans dans le 25e régiment d’infanterie légère d’Afrique et, à sa libération en 1850, il était sergent. De 1854 à 1859, il fut sergent de ville à Lille. Peu après, il vint à Paris.
Pendant le 1er Siège, il était capitaine dans la 3e compagnie de marche du 65e bataillon de la Garde nationale et continua son service après le 18 mars 1871, puis il fut révoqué, dit-il, au bout d’une semaine pour avoir voulu s’opposer au pillage de la caserne de la Cité. Le 20 avril 1871, il était candidat au titre de capitaine adjudant-major dans son ancien bataillon et fut élu.
Le 18 décembre 1873, le 4e conseil de guerre le condamna à la déportation simple. Il arriva à Nouméa le 4 janvier 1875. Sa peine fut commuée, le 9 mars 1877, en cinq ans de détention.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article58498, notice DUROT Charles, Louis, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 13 mai 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/801 et BB 27. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément