DUTAILLIS Eugène, Simon

Né le 29 septembre 1851 à Paris ; y demeurant, 17, rue Doudeauville (XVIIIe arr.) ; tourneur sur bois ; communard.

Il était célibataire. Il fut forcé par les fédérés, dit-il, d’entrer dans la Garde nationale. Au début d’avril 1871, il était simple garde dans la 3e compagnie de marche du 261e bataillon. Il fut fait prisonnier, le 23 mai, rue Doudeauville, alors qu’il revenait de conduire sa sœur dans le faubourg Saint-Martin. Deux de ses frères et son beau-père, qui faisaient partie de bataillons fédérés, avaient été arrêtés par des troupes de Versailles.
Le 3 mai 1872, le 25e conseil de guerre le condamna à la déportation simple. Le 27 janvier 1873, sa peine fut commuée en quatre ans de prison avec privation de droits civiques (toutefois sans faire l’objet de surveillance).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article58517, notice DUTAILLIS Eugène, Simon, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 14 mai 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/779.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément