DUTOUR Suzanne [née PREU Suzanne, Augustine]

Née le 24 septembre 1817 à Brézolles (Eure-et-Loir) ; demeurant à Paris ; blanchisseuse ; communarde, déportée en Nouvelle-Calédonie.

Elle était mariée, mère de deux enfants. Elle fut remarquée pour son exaltation en faveur de la Commune. Elle détenait des armes et des vêtements militaires.

Elle fut condamnée, le 20 avril 1872, par le 4e conseil de guerre, à la déportation simple. Elle partit le 10 août 1873 de la rade de l’île d’Aix sur La Virginie, en même temps que Louise Michel et arriva à Nouméa le 8 décembre suivant.

Elle vécut à la Nouvelle-Calédonie « en très bon accord » avec son fils et témoigna « d’une bonne moralité ». Elle vit sa peine remise le 24 janvier 1878 et l’obligation de résidence supprimée le 19 novembre 1878.

Voir Michel Dutour et Pierre Dutour.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article58537, notice DUTOUR Suzanne [née PREU Suzanne, Augustine], version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 6 août 2021.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/781, n° 11.470 et BB 27. — Arch. PPo., B a/466. — Arch. Dép. Charente-Maritime, 1 Y art. 253, état nominatif des femmes condamnées, embarquées sur La Virginie, dressé le 9 août 1873 par M. Bardinet, directeur des prisons des deux Charentes. — Note d’Alain Dalançon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément