EXCOFFON Béatrix [née EUVRIE Julia]

Née le 10 juillet 1849 à Cherbourg (Manche) ; morte le 30 décembre 1916 à Paris (XVIe arr.) ; communarde.

Elle était la fille d’un horloger, Ange Euvrie, arrêté et relâché après le 2 décembre 1851, mais on défendit pendant neuf ans aux jeunes recrues d’aller à son magasin.

En 1870, Béatrix Excoffon vivait depuis quatre ans avec un compositeur d’imprimerie dont elle avait deux enfants et qu’elle épousera le 5 septembre 1874. Elle était sans profession.
Vice-présidente, en 1871, du club de la Boule-Noire, elle « déblatérait sans cesse contre les prêtres et les religieuses » ; elle réquisitionna, 32, rue des Acacias (XVIIe arr.) où elle habitait, un appartement pour y installer le comité de vigilance formé sous ses auspices. Le 3 avril, elle se joignit, place de la Concorde, au défilé des femmes qui marchaient sur Versailles et qui rencontrèrent à la porte de Versailles une délégation de francs-maçons. On se réunit salle Ragache et Béatrix, remplaçant la présidente épuisée, dit que le groupe était trop nombreux pour aller à Versailles, mais proposa de soigner les blessés. Elle-même passa une quinzaine de jours à Issy comme ambulancière des Enfants-Perdus. Le 23 mai, elle était à la barricade de la place Blanche, IXe arr.

Elle fut condamnée, le 13 octobre 1871, par le 4e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée et fut emprisonnée à Auberive. Sa conduite laissa d’abord à désirer, mais Béatrix Excoffon fit ensuite soumission complète, exprimant son repentir et demandant pardon à Dieu ; en 1878, elle était signalée comme « des plus respectueuses à l’égard des religieuses. » Contre-maîtresse de l’atelier, elle donnait de « bons conseils » à ses compagnes. Sa peine, qui avait été commuée, le 28 mars 1872, en dix ans de détention, avait connu une réduction d’un an le 15 août 1876 et fut remise le 26 novembre 1878.

Le 21 janvier 1905, elle était à la gare de Lyon pour accueillir le cercueil qui ramenait Louise Michel de Marseille.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article58747, notice EXCOFFON Béatrix [née EUVRIE Julia], version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 31 janvier 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/736. — L. Michel, Mémoires. — Dommanget, Hommes et choses de la Commune, pp. 75 et 82. — E. Thomas, les « Pétroleuses », op. cit. — Michel Cordillot (dir.), Dictionnaire de la Commune de Paris, éditions de l’Atelier, septembre 2020.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément