EYCHENNE Tiburce

Né le 11 juillet 1845 à Foix (Ariège) ; communard.

Il avait servi sept ans comme engagé volontaire au 3e régiment de ligne, puis devint sergent-fourrier. Lors de la guerre de 1870, il fut nommé sergent-major, puis sous-lieutenant au 14e bataillon des Mobiles de la Seine. Il fut fait prisonnier au Bourget. Bonne conduite. Il fut transféré à Metz, s’évada et fut fait prisonnier une deuxième fois. Il rentra en France fin février 1871.
Ex-capitaine d’état-major sous la Commune de Paris, il fut accusé d’être « l’auteur principal des vols, aussi importants que nombreux, commis dans l’hôtel de Crillon-Polignac, les 20 et 21 mai 1871 ».
Le 29 juillet 1871, le 5e conseil de guerre le condamna à cinq ans de prison et à dix ans de privation de ses droits civiques. Détenu à Landerneau, il fut transféré par mesure disciplinaire à Fontevrault (Maine-et-Loire) en 1873 et à Sainte-Menehould (Marne) en 1875. Sa peine lui fut remise le 24 juin 1876, la privation de ses droits civiques étant maintenue.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article58751, notice EYCHENNE Tiburce, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 22 mai 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/741.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément