FABRÈGUE Jacques, Louis, Félix

Né vers 1833 ; comptable ; communard.

Jacques Fabrègue habitait à Paris au 72 de la rue Boursault (quartier des Batignolles). Il fut lieutenant-colonel de la 17e légion fédérée. Le 3e conseil de guerre le condamna, le 10 mai 1872, à un an de prison pour immixtion sans titre dans une fonction publique militaire. « Partisan de l’ordre ainsi que je l’ai prouvé », écrivait-il au président de la République, le 24 juin 1872.

Il s’agit probablement du « major Fabrègue » (voir Comy Rescoussier).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article58782, notice FABRÈGUE Jacques, Louis, Félix, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 7 avril 2022.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/735. — Jean-Claude Farcy, La répression judiciaire de la Commune de Paris : des pontons à l’amnistie (1871-1880). — Note de R. Scherer.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable