LELIÈVRE Jean

Par Pierre Vincent

Né le 18 juillet 1930 à Fleury-sur-Andelle (Eure), mort le 11 juillet 2013 à Saint-Priest-en-Jarez (Loire) ; ouvrier puis conducteur de route ; responsable des agents de conduite CGT pour l’Ouest (1967-1973) ; membre de la commission de contrôle de la Fédération CGT des cheminots (1961-1967).

Fils d’un cheminot qui fut membre du Parti socialiste SFIO et de Force ouvrière, Jean Lelièvre devint apprenti au dépôt de Montrouge (Seine, Hauts-de-Seine) en 1948-1949. Il en sortit comme ouvrier, avant d’accéder à la conduite en 1953. Il fut conducteur électricien puis conducteur de route au dépôt de Montrouge jusqu’à son départ en retraite en 1980.
La grève de 1953 fut déterminante pour son engagement à la CGT. Militant parmi le personnel roulant, il devint très vite secrétaire de la Section technique locale, puis accéda à des responsabilités de niveau régional à Paris-Ouest-Rive gauche (Montparnasse). Dans le même temps, il assura des responsabilités d’élu dans les organismes de représentation. Il devint secrétaire du secteur fédéral de Paris-Montparnasse en 1959, et le resta pendant dix ans. De 1967 à 1973, il fut trésorier de l’Union Ouest.
Au plan national, il fit partie du collectif national Agents de conduite et fut également, de 1961 à 1967, membre de la commission de contrôle financière fédérale. Il représenta la CGT dans les comités de travail régionaux de l’Ouest de 1969 à 1973 puis de ceux de Marseille (Bouches-du-Rhône), après mutation en Région Méditerranée, de 1975 à 1978.
Après sa retraite en 1980, il prit la responsabilité de la section des retraités de Guillestre (Hautes-Alpes). Il fut en outre membre du bureau de l’Union départementale des Hautes-Alpes. De 1990 à 1992, il fut conseiller des prud’hommes à Briançon (Hautes-Alpes), qu’il présida de 1986 à 1988.
Militant PCF de 1955 à 1998, il fut élu conseiller municipal de 1989 à 1995 à Guillestre. Il fut également candidat aux municipales en 1986. Auparavant il avait été candidat aux municipales à Verrières-le-Buisson (Essonne).
Marié avec une secrétaire de direction de la BNCI, il est père de quatre enfants dont trois fils ; l’un d’eux est cheminot.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article5879, notice LELIÈVRE Jean par Pierre Vincent, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 25 juin 2020.

Par Pierre Vincent

SOURCES : Arch. PPo, SNCF S26. — Comptes rendus des congrès fédéraux. — Notes de Marie-Louise Goergen.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément