FAILLIÉ Charles

Né le 18 mars 1826 à Saint-Omer (Pas-de-Calais) ; argenteur et doreur sur métaux ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était marié, sans enfant. Pendant le Siège de Paris, il s’enrôla dans une légion d’artillerie et continua son service après le 18 mars 1871 ; le 18 avril, il fut envoyé à Levallois-Perret ; il rentra le 26 avril à Paris. Il fut arrêté le 25 mai revêtu de vêtements civils, mais il avait conservé son képi.
Il n’avait jamais manifesté d’opinion politique. Le 19e conseil de guerre le condamna, le 6 mai 1872, à la déportation simple. Bonnes notes de Calédonie le 1er avril 1878. Sa peine fut commuée, le 20 août 1878, en sept ans de détention ; il obtint remise du reste le 15 janvier 1879 et rentra par le Var.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article58801, notice FAILLIÉ Charles, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 23 mai 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/754 et BB 27. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Roger Pérennès, Déportés et forçats de la Commune, de Belleville à Nouméa, Nantes, Ouest éditions, 1991.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément