LEMAIRE Claude

Par Michel Gorand

Né le 18 octobre 1938 à Amiens (Somme) ; surveillant des installations électriques ; militant de la JOC dans la Somme ; syndicaliste CFTC puis CFDT de l’Oise, permanent syndical CFDT (1966-1970), membre du bureau de la Fédération CFDT des cheminots (1976-1977).

Le père de Claude Lemaire était brigadier à la SNCF, au transbordement à Amiens (Somme), et adhéra à la CGT ; sa mère était institutrice. Le 1er octobre 1953, Claude Lemaire entra au centre d’apprentissage Matériel et Traction d’Amiens. D’éducation catholique, il milita alors à la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) et contribua à la mise en place de groupes de quartier. Affecté comme ouvrier professionnel au dépôt d’Amiens le 1er octobre 1956, il se syndiqua à la CFTC au mois de novembre suivant. Il devint rapidement le responsable « jeunes » pour le secteur des cheminots d’Amiens. Claude Lemaire fit son service militaire d’août 1957 à novembre 1959, puis reprit son travail au dépôt de Longueau.

En juin 1960, il fut affecté au service électrique à Creil (Oise) et élu secrétaire du syndicat des cheminots au mois de décembre de la même année. Dans le même temps, il participa au groupe technique Équipement du secteur de Paris-Nord, dont il devint l’animateur, et à celui de l’Union Nord. Lors de la transformation de la CFTC en CFDT au congrès des cheminots de janvier 1965, Claude Lemaire fut élu au conseil national puis détaché comme permanent fédéral en novembre 1966, chargé du secteur formation syndicale, et reconduit dans ses fonctions lors du congrès fédéral de 1967. Il participa aux négociations sur le droit syndical en 1968. Non réélu au congrès fédéral de mai 1970, il reprit du service à la SNCF en septembre et devint le secrétaire de la section syndicale de l’Équipement à Chantilly (Oise). La grève de 1971 l’amena à prendre des responsabilités au groupe technique national de l’Équipement puis il fut élu secrétaire général de l’Union professionnelle régionale (UPR) des cheminots CFDT de Paris-Nord en décembre 1973, poste qu’il occupa jusqu’à 1981. Claude Lemaire siégea au comité mixte professionnel de Paris-Nord de 1973 à 1981 et fut délégué du personnel de 1973 à 1993. Il devint membre du bureau fédéral lors du congrès d’octobre 1976 jusqu’à mai 1977.

Claude Lemaire fut par ailleurs adhérent au Parti socialiste unifié (PSU) puis au Parti socialiste à partir de 1974, militant à Chantilly puis à Gouvieux (Oise) à partir de 1983. Il fut candidat aux élections municipales de 1989 à Gouvieux et, après avoir déménagé, également candidat en 1995 à Villers-sur-Saint-Leu (Oise). Il prit sa retraite de cheminot en décembre 1993 comme chef surveillant des installations électriques.

Marié en avril 1959, il eut trois filles et un garçon qui devint cheminot.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article5888, notice LEMAIRE Claude par Michel Gorand, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 26 octobre 2015.

Par Michel Gorand

SOURCES : Arch. PPo, dossier RG n° 492.578, fiche du 15 janvier 1977. — Arch. CFDT. — Comptes rendus des congrès fédéraux. — Notes de Marie-Louise Goergen et de Georges Ribeill. — Correspondance avec le militant, 2002.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément