FAURE Jean-Baptiste

Né le 13 mai 1839 à Lyon (Rhône) ; demeurant à Paris, 304, rue Saint-Denis (IIe arr.) ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était célibataire ; caporal 2e classe au 107e régiment de ligne. Il avait été condamné en juin 1868 à quinze mois de prison et à 50 F d’amende pour vol et escroquerie. Il se rendit en Espagne et revint à Paris. Il dirigea sous le nom de Giovanni Ragani une agence, dite lyonnaise, d’achat et revente de propriétés immobilières. En juin 1870, il passa un marché important, ne put l’exécuter et disparut. On le revit à la mi-août sous son vrai nom, et il s’engagea pour la durée de la guerre dans le 25e régiment de ligne. Il prit part aux combats de Villejuif et de Champigny. Lors du 1er Siège, des débris du 25e régiment de ligne ainsi que d’autres composèrent le 107e régiment ; au lieu d’aller à Evreux comme il le devait, Faure resta à Paris.
Peu après le 18 mars 1871, il fut chargé de créer le 270e bataillon de la Garde nationale avec tous les militaires isolés qui se trouvaient dans Paris. Le 2 avril, il conduisit ce bataillon au fort d’Issy dont il avait été fait commandant par le général Eudes. Trois jours après, il fut accusé de trahison et incarcéré. Libéré le 16 avril, il s’installa avec son bataillon aux Docks de Saint-Ouen. La batterie fut ramenée à Paris le 22 mai, installée à Montmartre et Faure défendit le carrefour Drouot. Il se cacha à partir du 23 mai et ne fut arrêté que le 17 juillet 1871.
Le 21e conseil de guerre le condamna, le 29 février 1872, à la déportation dans une enceinte fortifiée et à la dégradation militaire ; il arriva à Nouméa le 9 août 1874. Le 15 août 1876, sa peine fut commuée en déportation simple. Son beau-frère, avocat, refusa de lui donner l’adresse de sa femme. Le 21 janvier 1877, il signait un recours en grâce de son nom, suivi des trois points maçonniques — Voir Thirifocq E.
En 1886, Jean-Baptiste Faure réclamait avec insistance des dommages et intérêts pour sa concession qui avait été ravagée par un cyclone.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article58893, notice FAURE Jean-Baptiste, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 mai 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/760 et H colonies 80. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément