FAVEREAU Ernest

Né le 23 septembre 1850 à Paris ; y demeurant ; matelot ; communard.

Il était célibataire. De passage à Malaga (Espagne), il s’absenta six jours et fut condamné pour désertion à trois ans de travaux publics qui lui furent remis gracieusement le 17 novembre 1870.
Pendant la guerre, il avait servi sans le 3e bataillon de marche, composé de marins ; malade, il fut envoyé à Cherbourg et revint à Paris le 17 mars 1871 ; il fut incorporé, vers le 17 avril, de force, dit-il, dans le 268e bataillon de la Garde nationale ; il fut arrêté le 28 mai à Belleville.
Le 12 février 1872, le 9e conseil de guerre le condamna à dix ans de détention, à la dégradation militaire, à la privation de ses droits civiques et à la surveillance à vie ; le 12 décembre 1872, sa peine fut réduite à cinq ans ; le 11 août 1877, il fut condamné à quinze mois de prison pour vol, vagabondage et ban rompu.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article58922, notice FAVEREAU Ernest, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 27 mai 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/773.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément