FIALON Jean

Né le 4 août 1839 à Firminy (Loire) ; demeurant à Saint-Étienne ; bennier ; participant à la Commune de Saint-Étienne.

Il était marié, père de deux enfants. Capitaine de la 5e compagnie du 2e bataillon de la Garde nationale, il fit battre le rappel de sa compagnie, le 25 mars 1871, et conduisit, place de l’Hôtel de Ville, la minorité qui avait répondu. Après un nouveau rappel, il fut parmi les premiers à occuper l’Hôtel de Ville.
La cour d’assises de Riom le condamna pour ces faits, le 5 décembre 1871, à trois ans de prison — Voir Thibaudier Benoît. Il n’avait encouru auparavant aucune condamnation. Il était dit « laborieux et sobre, mais fréquentant clandestinement les affiliés aux sociétés secrètes ». Le rédacteur de la Gazette des Tribunaux (19 novembre 1871) le décrit petit, pâle et portant des boucles d’oreilles.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article59084, notice FIALON Jean, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 31 mai 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/732.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément