FIDRI Denis [ou FIORI]

Né le 9 octobre 1847 à Lay-Saint-Christophe (Meurthe) ; vannier ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Pendant la guerre, il était garde dans le 210e bataillon de la Garde nationale et il continua son service sous la Commune de Paris. Il aurait été également garde national au bataillon fédéré des Enfants-Perdus. Le 27 mai 1871, après avoir combattu, il se rendit aux Prussiens.
Le 3e conseil de guerre le condamna, le 12 juillet 1872, à la déportation simple. À l’Île des Pins, il eut une bonne conduite et cultiva avec soin sa concession ; sa moralité était bonne. Le 4 février 1878, sa peine fut commuée en sept ans de détention, puis remise le 23 décembre 1878.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article59094, notice FIDRI Denis [ou FIORI], version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 31 mai 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 27 et BB 24/839.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément