FIÉVET Alexandre

Né le 1er novembre 1818 à Yvoir (Belgique) ; demeurant à Paris, 153 ou 159, avenue de Choisy (XIIIe arr.) ; fondeur ; militant de l’AIT ; communard.

Il était marié, sans enfant. Il habitait en France depuis 1844. Fiévet figure sur une liste des principaux membres de la section du XIIIe arrondissement de l’Association Internationale des Travailleurs (cf. Dict., t. IV, p. 67) et il appartenait au Club démocrate socialiste du XIIIe arr. qui adhéra en bloc à l’Internationale le 25 novembre 1870. Lui-même s’affilia au Club le 16 décembre 1870 (cf. Dict., t. IV, p. 49).
Pendant le 1er Siège de Paris, Alexandre Fiévet appartenait à la 7e compagnie sédentaire du 134e bataillon de la Garde nationale et il continua son service après le 18 mars 1871 ; membre du conseil de famille de sa compagnie, il était chargé de pourvoir aux distributions de vêtements, de vivres et de secours. Il fut arrêté, le 5 juin, à son domicile. Les renseignements recueillis sur son compte n’étaient pas favorables.
Le 26 février 1872, le 13e conseil de guerre le condamna à un an de prison et à dix ans de surveillance. Voir Zingé F.
Fiévet est mort à Paris le 19 novembre 1899, dans le Ve arrondissement.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article59101, notice FIÉVET Alexandre, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 1er juin 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/760. — Arch. Min. Aff. étrangères Belgique, 119 II. — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Belges ralliés à la Commune de Paris, Bruxelles, Ferraton, 1985. — Notes de M. Cordillot. — État civil de Paris.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément