FIOT Adolphe, Félix

Né le 27 janvier 1845 à Paris ; architecte ; communard.

Alphonse Fiot, dans les papiers de son ami Alphonse Fontaine.

Garde national du IVe arr. de Paris pendant la Commune de Paris, Fiot fut délégué de son bataillon, le 94e, commandé par Henri Caron. Il fut élu, par les autres délégués, membre de la commission chargée de faire procéder aux élections du 26 mars 1871 dans l’arr. — Voir Bizard. Il appartint à la commission administrative communale.
Le 25e conseil de guerre le condamna, le 15 mars 1872, à deux ans de prison, pour « immixtion dans des fonctions civiles publiques » ; il obtint remise du reste de sa peine le 26 juillet 1873.
Il était très lié à Alphonse Fontaine, son « ami et condisciple » (comme Fontaine l’appelait).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article59139, notice FIOT Adolphe, Félix, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 1er décembre 2022.
Alphonse Fiot, dans les papiers de son ami Alphonse Fontaine.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/761. — Murailles... 1871, op. cit., pp. 63, 138, 237. — Jean-Claude Farcy, La répression judiciaire de la Commune de Paris : des pontons à l’amnistie (1871-1880). — Note de R. Scherer. — Note et photo par Catherine Cosials, arrière-petite-fille d’Alphonse Fontaine, octobre 2020.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément