FORTIN Léopold, Alfred

Né le 26 octobre 1851 à Verderel (Oise) ; typographe ; communard.

Il était célibataire. Il était engagé volontaire pour la durée de la guerre ; pendant le 1er Siège de Paris, il avait fait partie du 59e, puis du 112e régiment de ligne. Libéré le 15 février 1871, il revint à Paris chez ses parents.
Il s’engagea, le 3 avril, dans le 202e bataillon de la Garde nationale devenu plus tard le corps des chasseurs de Bergeret. Il fut fait prisonnier, le 21 mai, à Passy (XVIe arr.), dans l’usine Cail où il avait passé la nuit avec des camarades.
Le 15e conseil de guerre le condamna, le 25 avril 1872, à la déportation simple ; le 19 juillet 1872, sa peine fut commuée en cinq ans de prison avec privation de ses droits civiques ; le 25 juillet 1874, remise du reste lui fut faite, mais la privation de ses droits civiques fut maintenue.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article59324, notice FORTIN Léopold, Alfred, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 9 juin 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/745.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément