LENGAIGNE Victor, Adolphe

Né le 3 septembre 1843 à Boulogne-sur-mer (Pas-de-Calais) ; cheminot à Ivry (Seine, Val-de-Marne) en 1870 ; communard.

Veuf, sans enfant ; soldat au 1er régiment du train des équipages militaires. Il avait été engagé à deux reprises dans la marine de l’État où il avait obtenu le grade de gabier de 1re classe. Libéré en 1864, il s’était marié en 1867 mais perdit bientôt sa femme ; il remplaça en 1868 son frère comme substituant afin de lui faciliter son mariage. En 1869, il fut condamné à dix jours de prison pour coups et rébellion.
Lors de la guerre contre la Prusse, il prit part à des opérations dans l’armée de la Loire ; il fut fait prisonnier le 16 décembre 1870 près de Vendôme (Loir-et-Cher) avec un détachement commandé par un maréchal des logis ; tout le détachement, le 18 janvier, trompa la surveillance des Prussiens et rejoignit près de Laval la 4e compagnie du train des équipages, mais Lengaigne resta en arrière, volontairement à ce qu’on croit, et retourna à Vendôme où il resta jusqu’à l’armistice. Il vint alors à Paris avec sa famille et entra le 16 mars 1871 comme homme d’équipe à la gare d’Ivry (chemin de fer d’Orléans). Le 5 avril, la ligne fut coupée et le service interrompu. Quelques jours après, il entra dans les chasseurs fédérés ; nommé sergent au début de mai, il fit partie d’une compagnie de marche du 12e bataillon de la Garde nationale. Du 5 au 25, il se trouvait au fort d’Ivry ; il revint à Paris et fut fait prisonnier le même jour près de la barricade de la place Jeanne-d’Arc (XIIIe arr.).
Condamné, le 19 février 1872, par le 13e conseil de guerre, à la peine de mort, il obtint remise de la peine le 22 mai 1872, avec maintien toutefois de la dégradation militaire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article5935, notice LENGAIGNE Victor, Adolphe, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 14 décembre 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/740 (?).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément