LEPRÊTRE André, Marcel

Par Pierre Vincent

Né le 26 septembre 1922 à Souesmes (Loir-et-Cher), mort le 13 septembre 2004 à Vierzon (Cher) ; cheminot agent Exploitation (billets) ; responsable CGT à la gare de Paris-Austerlitz ; secrétaire de l’Union fédérale des retraités CGT (1977-1986).

Le père d’André Leprêtre, chauffeur de taxi et militant CGT, fut résistant en 1944 dans le maquis de Souesmes, tout comme son frère Maurice. Tous deux étaient membres du Parti communiste. La famille ne connaissait pas de pratique religieuse, ni d’ascendance cheminote. Sur l’acte de naissance, le père était noté employé et la mère journalière.
André Leprêtre obtint son brevet élémentaire en 1939. Auxiliaire au service de la Voie en 1941, il fut réquisitionné au Service de travail obligatoire (STO) en 1943 et partit en Allemagne. À son retour en 1945, il travailla dans une entreprise privée spécialisée en travaux ferroviaires. Après son adhésion à la CGT, il devint délégué du personnel.
Après avoir passé un examen en 1947, il intégra la SNCF à Vitry-sur-Seine. Deux ans plus tard, il rejoignit la gare de Paris-Austerlitz où il devait accomplir le reste de sa carrière au service des billets et terminer sa carrière au grade de receveur principal. Il milita à Paris-Austerlitz et occupa de multiples délégations : dans sa catégorie, au comité mixte, aux activités sociales, également auprès du chef de service Exploitation et du directeur de la Région Sud-Ouest. Retraité en 1977, il continua à militer à la CGT, cette fois sur le plan national comme secrétaire de l’Union fédérale des retraités, où il devait rester jusqu’en 1986.
Lors d’une initiative pour la Paix en Algérie le 17 octobre 1961, suite à une altercation avec la police à son travail, il fut condamné à un mois de prison et à 50 000 anciens francs d’amende. Sur le plan professionnel, il subit une retenue de 3/12e (équivalent à au moins trois mois) sur sa prime de fin d’année.
Militant disponible et gouailleur, il prenait un certain plaisir à être surnommé « le curé ».

Il épousa le 17 août 1949 à Bobigny Simone Lombardi.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article5968, notice LEPRÊTRE André, Marcel par Pierre Vincent, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 15 février 2012.

Par Pierre Vincent

SOURCES : Arch. PPo, SNCF S25. — Comptes rendus des congrès fédéraux. — Notes de Marie-Louise Goergen.— Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément