GAILLARD Louis, Victor

Né le 6 novembre 1842 aux Batignolles, à Paris, XVIIe arr. ; y demeurant ; ouvrier lithographe ; communard.

Les parents de Gaillard étaient marchands de charbon ; il était célibataire. Ancien sous-officier dans l’artillerie de marine, il rentra dans son régiment au début de la guerre et resta pendant tout le Siège au Mont-Valérien. Libéré le 17 mars 1871, il se mit, au début d’avril, au service de la Commune de Paris ; il fut nommé lieutenant par Cluseret et, huit jours après, capitaine-commandant du parc d’artillerie à l’École militaire ; il devint chef d’escadron à la date du 20 mai — par intérim, dit-il ; il était présenté comme un bon ouvrier, ayant une excellente conduite ; il avait quitté son poste le 21 mai.
Le 6e conseil de guerre le condamna, le 25 novembre 1871, à la déportation simple ; le 13 février 1872, sa peine fut commuée en cinq ans de détention, puis alors qu’il était détenu à Thouars (Deux-Sèvres), remise le 27 juin 1876, avec dispense de surveillance de la police. Il mourut à Paris (XIVe arr.) le 18 novembre 1915.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article59740, notice GAILLARD Louis, Victor, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 20 décembre 2019.

SOURCES : Arch. Min Guerre, GR 8 J 209 (98). — Arch. Nat., BB 24/732 et BB 27. — Arch. Dép. Deux-Sèvres, Y 30. — Arch. Paris, 14D 280 (4727). — Notes de Pierre-Henri Zaidman.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément