GAMORY Auguste

Né le 23 novembre 1851 à Paris ; y demeurant, 9, passage Hébert (XVIIIe arr.) ; lithographe ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était célibataire. Pendant le 1er Siège de Paris, il s’engagea dans le 11e bataillon des Mobiles de la Seine. Le 18 mars 1871, il fut incorporé comme simple garde dans la 1re compagnie de marche du 121e bataillon de la Garde nationale ; il fut arrêté, place de Wagram, XVIIe arr., le 24 mai.
Pendant son séjour sur les pontons, il avait écrit à sa mère « une lettre, jointe au dossier [elle n’y est plus], dans laquelle il manifestait des sentiments qui n’étaient pas de nature à lui concilier l’indulgence de ses juges. » Le 11e conseil de guerre le condamna, le 13 avril 1872, à la déportation simple ; il arriva à Nouméa le 4 mai 1873. Le 24 janvier 1878, sa peine fut commuée en sept ans de détention, puis remise le 15 janvier 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article59818, notice GAMORY Auguste, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 1er juillet 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/767. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément