GARNIER Joseph, Étienne

Né le 24 avril 1824 à Paris ; y demeurant, 60, rue des Haies (XXe arr.) ; marchand des quatre-saisons ; communard.

Il était marié, sans enfant. Il avait été condamné deux fois pour outrages à agents de police et, bien que marié, il vivait en concubinage avec une femme dont il avait eu deux enfants qui étaient décédés.
Pendant le 1er Siège et sous la Commune de Paris, il était simple garde dans une compagnie sédentaire du 234e bataillon de la Garde nationale. Il s’était caché dans une cave la dernière semaine ; on lui reprocha surtout d’avoir, le 6 septembre 1870, dirigé une bande de pillards, déguisés pour la plupart en francs-tireurs, chez les gardiens de la paix domiciliés dans son quartier (Charonne, XXe arr.) et, en particulier, rue de la Réunion.
Le 3e conseil de guerre le condamna, le 17 mai 1872, à dix ans de travaux forcés et à 200 f d’amende.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article59914, notice GARNIER Joseph, Étienne, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 4 juillet 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/763.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément