LEROUX Numa, Eugène, Edmond

Par Jean Gaumont et Jacques Gans

Né le 23 décembre 1863 au Tréport (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort le 29 décembre 1946 au Tréport ; retraité des chemins de fer et propriétaire ; coopérateur ; militant socialiste.

Après des études primaires N. Leroux entra comme employé à la Compagnie des Chemins de fer du Nord. Cofondateur de « L’Ouvrière » d’Avion (Pas-de-Calais), coopérative de consommation, il en fut secrétaire jusqu’en 1918, puis directeur jusqu’à sa mort. Dans cette société, chaque membre ne pouvait disposer que d’une seule action laquelle ne portait pas intérêt. Par contre « L’Ouvrière » pratiquait une politique de ristourne élevée (9 %), plus faible cependant que celle distribuée par les coopératives ouvrières voisines dans le bassin minier. En 1909, Leroux avait créé un service de beurrerie-fromagerie qui s’incorpora ensuite à l’entrepôt installé à Lens par le Magasin de Gros en 1911. Avec ses camarades, Leroux avait créé en 1902 la « Fédération des coopératives socialistes du Pas-de-Calais » adhérente de la Bourse des coopératives socialistes ; elle organisa le congrès national de 1911 à Calais. En 1912, elle se prononça en faveur du Pacte d’unité coopérative et, en 1921, elle fusionna avec celle du Nord en une fédération régionale unique dont le siège fut installé à Lille dans les locaux de la coopérative « L’Union ». Leroux fut membre du Comité fédéral élu la même année.

Numa Leroux fut conseiller municipal de sa ville natale de 1929 à 1934. Il avait présidé une réunion publique du Parti socialiste SFIO au Tréport, le 3 mars 1931.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article5993, notice LEROUX Numa, Eugène, Edmond par Jean Gaumont et Jacques Gans, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 2 février 2012.

Par Jean Gaumont et Jacques Gans

SOURCES : Arch. Nat. F7/13085. — Renseignements fournis par la mairie du Tréport.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément