GASTAUD Henri, Célestin

Né le 8 avril 1836 à Aix (Bouches-du-Rhône) ; demeurant à Paris, rue Riblette (XXe arr.) ; chapelier ; communard.

Il était marié, père de trois enfants. Pendant le 1er Siège de Paris, il était devenu sergent-major au 159e bataillon de la Garde nationale ; il donna, dit-il, sa démission en janvier 1871, pour raison de santé et, à partir de cette époque, fut simple garde dans une compagnie de marche.
Il continua son service après le 18 mars. Le 18 avril, il alla à Asnières ; le 19, à Levallois-Perret. Il fut blessé ce même jour et envoyé à l’ambulance de la rue des Martyrs. Il fut fait prisonnier le 23 mai.
Les renseignements recueillis sur son compte lui furent défavorables. Toutefois, il avait de bons certificats de ses anciens patrons. « Son attitude à l’audience lui a concilié la bienveillance du conseil de guerre », le 11e, qui le condamna, le 13 avril 1872, à un an et un jour de prison.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article59971, notice GASTAUD Henri, Célestin, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 6 juillet 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/760.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément