GAYRAUD Germain

Ouvrier gréviste à Carcassonne en 1870.

Il dirigea la grève des ouvriers fondeurs et serruriers de Carcassonne (Aude) qui réclamaient, dès le 3 avril 1870, une réduction de deux heures de leur journée de travail, qui était de 12 heures, et le paiement des heures supplémentaires un tiers en sus du prix ordinaire. La grève dura du 30 avril au 15 mai 1870 et groupa 176 ouvriers. Six entreprises de fonderie : Marsal, Blechemit, Fafeur frères, Salatché, Plozolles, Guiraud, et cinq entreprises de serrurerie : Bac, Momy, Lapeyre, Falcon et Bardou, furent touchées par la grève.
« Tout le monde s’accorde à attribuer la cause de cette grève à M. Marcou, avocat et rédacteur en chef de la Fraternité » (rapport du commissaire de police, Carcassonne, 12 mai 1870).
Après le plébiscite du 8 mai, on assista à un effritement de la grève : le 12 mai 1870, il ne restait que 25 grévistes ; les autres avaient repris le travail en transigeant avec certains patrons : durée du travail fixée à 11 heures.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article60125, notice GAYRAUD Germain, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 10 juillet 2019.

SOURCE : Arch. Dép. Aude, 163 M 15, ancien 23 M 15.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément